Eglise la Source de Vie Sarcelles

Membre ADD   -   Membre Fédération Protestante   -   Membre du CNEF

Une Église signe de Dieu pour notre temps


Une Église pour Dieu :
aimer et glorifier Dieu, en pensée, en paroles et en actes, ressembler à Jésus, notre maître et Seigneur, laisser s’épanouir en nous le fruit de l’Esprit.

Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.1Co.10.31

Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;Gala.5.22


Une Église fraternelle :

manifester entre nous l’amour de Dieu, se fréquenter à l’église et dans les maisons, développer l’amitié, s’entraider.

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. Jn 13.35


Une Église des familles :

reconnaître et valoriser la famille, son rôle éducatif ; encourager l’affection, l’écoute, le respect, l’unité des familles ; accueillir les enfants et leur ouvrir l’accès à une relation personnelle avec Dieu dans un langage adapté à leur âge.

Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même .Mt 18.5

Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle. 1Ti5.8


Une Église multiculturelle :

rassembler en un seul peuple des hommes et des femmes de toutes origines, de toutes langues, de toutes couleurs de peau.

Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, Ep. 2.14

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, 1P. 2.9


Une Église de témoins et de disciples :

ne pas se contenter d’être des consommateurs tournés vers eux-mêmes, mais vivre une vie chrétienne authentique et entraîner d’autres à faire de même.

Il leur répondit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Ac.1.8


Une Église pour servir :

vivre la réalité du corps du Christ, reconnaître à chaque membre sa fonction spécifique, coordonner les

ministères dans l’harmonie ; trouver son bonheur à donner plus qu’à recevoir, exercer son ministère dans un esprit de service.

Avant tout, aimez-vous ardemment les uns les autres, car car l’amour pardonne un grand nombre de péchés. Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans vous plaindre.10 Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier : qu'il le mette au service des autres comme un bon gérant de la grâce infiniment variée de Dieu.


Une Église présente dans la société :

participer à la vie du quartier, de la ville, y apporter la Bonne Nouvelle, aider, secourir ; aider chaque membre de l’Église à trouver sa place dans la société (travail, politique, syndicalisme, associations, culture).

Vous êtes le sel de la terre. Si ce sel perd sa saveur, avec quoi la salera-t-on ? Ce sel ne vaut plus rien : il n'est bon qu'à être jeté dehors et piétiné. 14 Vous êtes la lumière du monde. Une ville au sommet d'une colline n'échappe pas aux regards. 15 Il en est de même d'une lampe : si on l'allume, ce n'est pas pour la mettre sous une mesure à grains : au contraire, on la fixe sur un pied de lampe pour qu'elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. 16 C'est ainsi que votre lumière doit briller devant tous les hommes, pour qu'ils voient le bien que vous faites et qu'ils en attribuent la gloire à votre Père céleste. Mt.5.13-16


Une Église actuelle :

s’adapter à notre époque, parler le langage que nos contemporains peuvent comprendre, sans rien renier du message éternel de l’Évangile ; vivre l’Église d’aujourd’hui tout en préparant l’Église de demain.


Car, bien que je sois un homme libre à l'égard de tous, je me suis fait l'esclave de tous, afin de gagner le plus de gens possible à Jésus-Christ. 20 Lorsque je suis avec les Juifs, je vis comme eux, afin de les gagner. Lorsque je suis parmi ceux qui sont sous le régime de la Loi de Moïse, je vis comme si j'étais moi-même assujetti à ce régime, bien que je ne le sois pas, afin de gagner ceux qui sont sous le régime de cette Loi. 21 Avec ceux qui ne sont pas sous ce régime, je vis comme n'étant pas non plus sous ce régime, afin de gagner au Christ ceux qui ne connaissent pas la Loi. Bien entendu, cela ne veut pas dire que je ne me soumets pas à la loi de Dieu ; au contraire, je vis selon la loi du Christ. 22 Dans mes relations avec les chrétiens mal affermis dans la foi, je vis comme l'un d'entre eux, afin de les gagner. C'est ainsi que je me fais tout à tous, afin d'en conduire au moins quelques-uns au salut par tous les moyens. 23 Or, tout cela, je le fais pour la cause de la Bonne Nouvelle pour avoir part, avec eux, aux bénédictions qu'apporte la Bonne Nouvelle. 1Co.9.19...23